mardi 8 août 2017

Frozen / Witch Madonna



You only see what your eyes want to see
How can life be what you want it to be
You're frozen
When your heart's not open

Ainsi s’ouvre une des plus belles chansons de Madonna. Elle le murmure, son cœur est froid, elle est glacée au-dedans. Elle parle d’elle évidemment, elle qui feint et mime l’amour mais s’adonne à l’obscur, celui de la Kabale à laquelle elle s’adonne sans complexes comme d’autres à la scientologie.

Le clip somptueux nous la montre telle une noire sorcière ou une ombre maléfique roder dans le désert froid et obscur, de nuit, flottant sur le sable et effectuant mille gestes et rituels satanistes, les 6 avec les doigts, les poses ensorceleuses. Sa voix, incroyablement purifiée par la technique, hypnotise, et les plans majestueux nous entrainent et nous aveuglent. Ce qui nous percevons comme beau – et ça l’est – est le mal a peine cache.

A qui s’adresse ce mmmmmmmmmmm
Mmmmmm, if I could melt your heart
Mmmmmm, we'd never be apart
Mmmmmm, give yourself to me
Mmmmmm, you hold the key

Donne-toi a moi – qui évoque-t-elle
Tu as la clef – laquelle, celle qui ouvre sur quoi.

La Madone Noire sait, elle se donne et s abandonne au noir Lucifer qui lui a tout donne, gloire, puissance et argent et pouvoir sur les êtres qui semblent s’immoler de plaisir devant leur idole.

Ce faisant le ciel est obscur, inquiétant, zébré de noirs corbeaux venant se poser sur la sorcière. Et le chien noir du Diable est là.

Vous pouvez ne pas y croire, vous. Mais ELLE que vous admirez, a dix coudées d’avance sur vous. Et elle y croit. Et pas qu’un peu.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire